Poursuite et reprise de l’activité dans le contexte de Covid-19 : la rédaction d’un plan de continui


Les entreprises qui poursuivent leur activité pendant la crise sanitaire actuelle doivent prendre des mesures afin d’assurer la santé et la sécurité des salariés.


La rédaction d’un plan de continuité de l’activité (PCA) peut aider les employeurs à penser et organiser le maintien de l’activité tout en assurant la protection des salariés.




Plan de continuité de l’activité : fondement


Le PCA n’a pas de fondement légal. Il s’agit simplement d’un outil d’aide ayant pour objet de décliner une stratégie dans un contexte de crise afin de garantir à une entreprise la continuité de son activité notamment lorsqu’elle est en mode de fonctionnement dégradé.


Dans le contexte d’épidémie du Covid-19 qui perturbe grandement l’activité des entreprises, l’établissement d’un PCA vous permettra également de lister et de prioriser les actions à mener afin de protéger la santé et la sécurité de vos salariés.


Une fois ce document rédigé, il facilitera la mise à jour de votre document unique d’évaluation des risques (DUER).

En effet, le DUER doit être mis à jour notamment dès lors qu’une décision de modification d’aménagement des conditions de travail est prise par l’employeur (Code du travail, art. R. 4121-2).



Plan de continuité de l’activité : contenu


Le contenu du PCA répond à un double enjeu :

  • celui de maintenir l’activité de l’entreprise d’une part ;

  • et celui d’assurer la protection de la santé et de la sécurité des salariés d’autre part.

Toute la difficulté reposera sur l’articulation des deux puisque dans le contexte actuel de pandémie, le maintien du salarié à son poste de travail se révèle être d’une extrême complexité.


Afin de répondre à ces deux enjeux, le PCA doit par exemple identifier :

  • les mesures d’organisation de l’activité, notamment les activités qui doivent être impérativement maintenues et l’évaluation des ressources ainsi que l’identification des salariés indispensables à leur continuité ;

  • les mesures d’organisation du travail et de gestion du personnel (télétravail, rotation des équipes, fourniture des justificatifs de déplacement professionnel, fourniture d’EPI en nombre suffisant, etc.) ;

  • les mesures prises en matière d’hygiènes sanitaires (mise à disposition de gel hydro-alcoolique et de masques, rappel des gestes barrières, s’assurer que les salariés privilégient les moyens individuels de transport, etc.) ;

  • les mesures de communication et de consultation des représentants du personnel (visioconférence) ;

  • les mesures qui permettent d’anticiper la reprise hors période de confinement ;

  • etc.

Lorsque les deux objectifs entrent en conflit (maintien de l’activité/santé des salariés), la santé et la sécurité des salariés doivent primer et donc l’emporter sur le maintien de l’activité.


Pour rappel, les employeurs ont une obligation de sécurité envers ses salariés. Ils doivent prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer leur sécurité et protéger leur santé physique et mentale.





Actualité
Articles récents
Archives
Recherchez par Tags
Pas encore de mots-clés.
Suivez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Social Icon

© 2012 Paye Service - Ressources Humaines

             N° Sirene 837 741 727 00015 

TVA Intracommunautaire - FR 07 837 741 727

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black LinkedIn Icon